En interview : Alien, de ALIEN ART AGENCY, Graphiste et auteur de l'affiche du film DIESEL

En interview : Alien, de ALIEN ART AGENCY, Graphiste et auteur de l’affiche du film DIESEL

Comme vous le savez, le projet Diesel ne date pas d’hier. Même si j’ai eu envie de travailler avec d’autres graphistes pendant toutes ces années, mon choix s’est tourné en toute logique vers Philippe  » Alien  » Sain.
Pourquoi ? Parce qu’il est l’auteur de nombreuses pochettes d’albums et de visuels de Uncommonmenfrommars et je voulais que l’affiche du film ai une cohérence avec son travail.
On est en 2015, je vais lancer ma campagne Ulule, je l’appel et il accepte tout de suite.

Salut ! Peux-tu te présenter ? Tu es graphiste, mais quel est ton lien avec la scène punk-rock ? 

Salut je m’appelle Philippe mais on m’appelle Alien, ça remonte a longtemps et je suis plus trop pourquoi. J’ai commencé la batterie vers 7 ans mais j’ai vite été plus attiré par le rock que le jazz. J’ai découvert le punk assez tôt avec la sortie de Smash de The Offspring sans trop savoir que c’était du punk. Une chose est sure, quand on a monté Propagandass en Corse, on voulait faire ce style de musique. J’ai ensuite découvert Nofx, Bad Religion et toute l’écurie Fat/Epitaph, et ce fut la révélation. Propa est resté actif de 1997 à 2007 on a fait pas mal de concerts et connu pas mal de groupes et de copains sur la route.

J’ai monté The Dead Krazukies en 2011… Je continue toujours à jouer du punk.

Tu as été pendant un certain temps le graphiste attitré de Uncommonmenfrommmars ? Tu peux nous expliquer un peu vôtre fonctionnement ? Tu étais libre de tes choix ? Comment s’installe une relation illustrateur / artistes sur le long terme ?

Aves les UMFM, c’était plutôt très cool de bosser ensemble! Je crois que j’ai commencé par filer un coup de main pour le design du site et quelques t-shirts pour le merch. Peu à peu, une bonne complicité c’est installé, la confiance aussi. Honnêtement, je ne me rappelle pas avoir été bridé, j’avais relativement carte blanche. J’ai pas mal bossé avec Ed, on avait souvent la même idée au même moment et il s’est toujours investi dans le graphisme du groupe. Les jumeaux étaient cool, leur réponse habituelle: « Mortel! ». Jim étant Jim, il n’aimait jamais puis finissait par aimer quelques temps plus tard. C’était devenu une blague avec Ed, si Jim n’aime pas, c’est que c’est bon. Mais bref, c’était une expérience formidable et on a fait un gros paquet de truc ensemble: t-shirts, album, website, clip et même film. Une super bonne époque!

Je vois passer des vidéos de ton travail comme celle-ci :

Peux-tu expliquer au néophyte quels sont les différentes étapes de créations ?

En général, le seul process que j’ai, c’est faire un brouillon pour le cadrage et la position des éléments. Une fois que c’est validé, j’attaque le résultat final. La plupart du temps, j’ai une idée très précise du résultat, ça m’obsède au point que je dois trouver n’importe quel moyen pour y arriver.

Par exemple pour le XtremeFest avec le poulpe, j’ai du passer par du sculpt 3D car je n’arrivais pas a bidouiller un truc sur photoshop et je n’ai pas les compétences pour dessiner en réaliste.

Je me limite jamais en terme de style, peu importe si c’est du dessin, du comics, du réaliste, si je vois le visuel comme ça, bah il doit être comme ça. J’avais un espèce de toc aussi: quand je finissais un artwork, je pouvais rester 3 semaines à modifier des détails zoomé à 2500%. Je parle au passé car je m’impose d’aller plus vite.

Parlons maintenant de l’affiche du film, tu veux bien ?

Pour moi c’était logique que tu réalises l’affiche du film, du fait de ton lien graphique avec UMFM. Les unco sont le fil rouge narratif du film, ma relation avec eux est un prétexte  à raconter une histoire qui parle à tout le monde ! Et c’était logique que à ta façon tu sois présent dans l’aventure Diesel ! 

Il me semble que ton travail sur l’affiche allait dans ce sens non ? J’ai eu que des retours positifs sur l’affiche, certains me parlent de « london calling » des clashs. 

J’adore cette image du mec de dos face au public. Comment as tu abordés « Diesel » ?

C’est très très cool d’avoir participé à ma façon à Diesel. Avec ça et le concert du HellFest pour la reformation, j’ai vraiment une sensation de boucle bouclée.

Pour l’affiche, j’étais parti sur plusieurs pistes, pas mal de choses plus travaillées et détaillées. Mais au final, j’ai préféré quelque chose de plus brut et surtout quelque chose qui représente le DIY. D’ou le vieux flyer de concert en sérigraphie. Après le brouillon je l’ai passé plusieurs fois à la photocopieuse pour lui donné l’aspect usé. Ensuite, je l’ai un peu froissé entre chaque photocaopiage.

C’est ce coté la qui rappelle les Clash je suppose, mais il ne faut pas oublier que toute l’imagerie de cette époque était comme ça : pas de quadri, photo en noir et blanc et une ou deux couleurs en surimpression.

Merci pour cette interview, peut-être autre chose pour terminer ?

Voici mon dernier clip que j’ai réalisé, j’ai quasi passé un an dessus.

Merci d’avoir lu, je vous invite à surfer sur son profile behance
Vous y trouverez de nombreux documents, perso je trouve ça passionnant.

David Basso

L’affiche est offerte en 40×60 cm dans le Pack DVD sur la boutique du film

La bande annonce du film Diesel :